Tout ce que vous souhaitez savoir sur les greffes de cheveux, les méthodes et techniques, les précautions, les résultats.

guy-menahem-squareLe Docteur Guy Menahem évoque ici les questions les plus fréquemment posées par ses patients, et apporte des réponses claires et directes, tant sur vos interrogations médicales, que sur des sujets du vécu quotidien.

 

 

Questions concernant les microgreffes de cheveux:

▼ Sommaire

  1. Questions d’ordre général

  2. Questions concernant les microgreffes

  3. Avant l’opération

  4. L’opération (prélèvement et implants)

  5. Après l’opération

 

Questions d’ordre général.

 

– Combien coûte une greffe de cheveux ?

Le prix dépend bien évidemment de la surface à traiter et de la densité espérée.
 Un greffon comprend un ou deux cheveux, en général 1000 greffons correspondent à 1500 cheveux. (Consultez nos tarifs de greffes de cheveux en cliquant ici).

 

– Puis-je prévoir l’évolution de ma calvitie ?

Il est difficile de prédire l’avenir, si on connaît « géographiquement » la chute potentielle, personne ne peut dire « quand » les cheveux tomberont dans les zones à risque. Le pronostic d’évolutivité sera donc évalué par le praticien en fonction de son expérience.

 

– Puis-je masquer à mon entourage cette opération ? de façon à ce qu’elle soit la plus discrète possible ?

Cela dépend de l’étendue de la calvitie. Suivant qu’il existe encore suffisamment de cheveux pour masquer ou non les microgreffes, l’opération sera plus ou moins visible.

 

– Existe-t’il des complications suite à une greffe de cheveux ?

Les complications éventuelles, toujours minimes, ne sont pas liées à la technique des microgreffes proprement dite ; ceux sont celles éventuellement liées à tout acte médico-chirurgical, même le plus infime. La prévention d’éventuelles complications passe donc par un équipement adapté, un local chirurgical de qualité et une asepsie parfaite.

 

Questions concernant les microgreffes.

 

– Combien de microgreffes est-il possible d’avoir en une seule séance ?

Le travail réalisé est quantitativement différent selon l’importance de la séance. Une équipe entraînée doit savoir combien de greffons elle va pouvoir réaliser en fonction du prélèvement Une séance ne veut rien dire, car elle peut aller de 200 à 4000 microgreffes. L’importance de la séance dépend donc de nombreux paramètres : – densité de votre zone donneuse – épaisseur de vos cheveux, qui donnera le résultat visuel – stade de votre calvitie – potentiel évolutif– Budget approprié et étudié.

 

– Après prélèvement de la bandelette, quel est le temps de cicatrisation de la plaie ? Est-elle importante ou reste-t’elle mineure ?

Elle est immédiatement invisible après l’intervention car elle sera recouverte par vos propres cheveux. La cicatrisation est de 1 à 3 mois.

 

Avant l’opération.

 

– Y-a-t-il une saison propice ou bien un période particulière pour pratiquer une opération de microgreffe ?

Non, sachez néanmoins que pendant 15 jours, les bains de mer et le soleil sont interdits.

 

– J’ai actuellement les cheveux longs, est-ce que cela est gênant pour l’opération ?

Non

 

– J’ai des craintes concernant les cicatrices post opératoires. Sont-elles visibles et/ou longues à s’estomper ?

La cicatrice est parfaitement discrète voir invisible quelques mois après l’intervention, de plus elle est recouverte par les cheveux donc dissimulée immédiatement après l’intervention.

 

– Est-ce qu’il sera nécessaire d’avoir la tête rasée avant l’opération ? ou bien dois-je changer de coiffure ?

Non. Il faut évidemment conserver les cheveux présents sur le dessus du crâne. Afin de densifier la chevelure, on place délicatement les greffons entre ces cheveux.

 

– Combien faut-il de micro greffes pour corriger une tonsure ?

Tout dépend de votre âge et du potentiel évolutif de votre calvitie. En règle générale, 1 à 2 séances de 2 500 microgreffes sont nécessaires mais attention en cas de potentiel évolutif important, il est important de bien réfléchir avant de traiter cette zone.

 

– Les méga séances sont-elles dangereuses ?

Pas plus que les autres séances si elles sont réalisées par des équipes entraînées et rodées à ce type d’intervention.

 

Pendant l’opération (prélèvement et implants).

 

– Risque infectieux de contamination ?

Très rares .

 

– Dans quelle position se trouve-t-on?

Dans tous les cas, mais surtout pour les longues séances, il faudra veiller au confort du patient. Il existe des fauteuils spéciaux destinés au prélèvement, et à l’implantation des greffons capillaires. En ce qui concerne le prélèvement, si nous pratiquons une séance normale (inférieure à 400 microgreffes), nous pouvons prélever et greffer le patient assis sur le même fauteuil, ce qui rend l’intervention encore plus confortable. Pour des méga-séances, nous préférons la position à plat ventre, sur une table comportant un orifice au niveau du visage du patient. Cette position, qui est peut être un peu plus inconfortable, nous permet de prélever une surface plus importante avec une qualité de prélèvement nettement supérieure. De plus, cette position permet au patient de s’assoupir, donc de se reposer, et au praticien d’être beaucoup plus performant.

 

Après l’opération.

 

– Après intervention, existe-t-il un moyen, ou des stigmates, qui permettent de deviner qu’il y a eu implantation et greffe de cheveux ou bien est-ce complètement indécelable ?
 ► Greffe de cheveux

Durant 8 à 15 jours, les microcroûtes se voient, mais elles peuvent être masquées par vos propres cheveux. Ensuite, plus rien n’est visible.

 

– Les heures ou les jours qui suivent l’intervention sont-ils douloureux ?

Le soir même de l’intervention, le patient peut ressentir des tiraillements au niveau de la zone donneuse et une impression de casque au niveau de la zone d’implantation ; mais ceci n’est observé que dans les grandes séances (800 à 1700 microgreffes). Dans les petites séances (400 à 500 microgreffes), le patient n’a qu’une légère sensation de gêne. Des antalgiques peuvent être prescrits dans les premiers jours qui suivent l’intervention.

 

– Peut-on partir tout de suite après l’intervention ?

Par mesure de sécurité et de prudence, si le patient n’est pas accompagné, nous recommandons au patient de rester 1 heure en notre compagnie afin de contrôler tous les paramètres de l’intervention. Ensuite, le patient peut rejoindre son domicile par ses propres moyens (mais sans conduire lui-même) et peut reprendre presque immédiatement ses activités.

 

– Vie normale après la greffe ?

Vous pouvez reprendre normalement vos activités, cependant durant 15 jours, les bains de mer, le soleil, le sport intensif, le casque de moto et le seiche cheveux sont interdits.

 

– Délai à respecter entre 2 greffes ?

Il faut attendre au moins 4 à 6 mois afin que les cheveux de la ou des premières interventions aient repoussé, ce qui permettra au praticien de réimplanter des microgreffes entre celles implantées précédemment. En règle générale, nous préférons un nombre minimal de séances avec un nombre maximal de microgreffes par séance.

 

– Le premier shampooing ?

Dès le surlendemain, car il est important de se laver délicatement les cheveux les jours suivants. Il suffit de respecter quelques précautions simples pour les 5 premiers shampooings. Il faut se laver la tête avec une dilution faite à partir d’un bouchon de savon antiseptique dans 1,5 litre d’eau. Il ne faut pas frotter la zone ou les microimplants ont été disposés et il faut se rincer en laissant le jet de la douche souple.

 

– Existe-t-il un risque de rechute des cheveux implantés dans le futur ou bien ceux-ci restent-ils « à vie » ?

Il n’existe aucun risque de rechute et les cheveux implantés restent à vie. Cependant si la stratégie opératoire dans le temps n’est pas préétablie, la zone donneuse n’étant pas inépuisable, il peut y avoir des déceptions et des résultats inesthétiques.

 

– Les cheveux implantés sont-ils de la même « qualité » que ceux prélevés dans la couronne ?

Oui. Ce sont des cheveux résistants qui pousseront tout le temps et qui auront la même structure que les cheveux de la couronne.

 

– Devrais-je changer de coiffure ?

Aujourd’hui, l’utilisation exclusive des microgreffes permet de recréer une ligne antérieure parfaitement naturelle, esthétique et insoupçonnable. Il ne faut néanmoins jamais oublier que plus une ligne antérieure est située en arrière et élevée, mieux cela vaudra, surtout dans les calvities étendues, car ainsi les modifications de la physionomie du sujet ne seront pas choquantes.

 

– Quel est le délai moyen avant de voir un résultat significatif et une repousse visible ?

Le début de la repousse se situe entre 4 et 6 mois. Sachant que la vitesse de repousse du cheveu est de1 cm par mois, il faudra donc 6 à 12 mois pour obtenir un résultat optimal.