FUE et greffe de cheveux.

Couramment abrégé FUE pour le terme anglais « Follicular unit extraction » et également connu sous le nom: follicular transfer (FT)

Historique du FUE.

La méthode FUE a été décrite pour la première fois par Masumi Inaba au Japon en 1988 qui a présenté l’utilisation d’une aiguille d’1 mm pour extraire des unités folliculaires.

 

La recherche sur le sujet a été menée à travers les années 1990. En 2002, la méthode FUE a été pour la première fois décrite dans la littérature médicale par William R. Rassman et Robert M. Bernstein dans leur publication Follicular Unit Extraction: Minimally Invasive Surgery for Hair Transplantation.

 

Des appareils FUE robotiques ont été débattus lors de la rencontre de l’International Society of Hair Restoration Surgery (ISHRS) de 2007, et la recherche dans le domaine d’appareils robotiques a été présentée par le docteur Miquen G. Canales et le docteur David Berman à la rencontre de l’ISHRS de 20085.

 

La recherche a été menée par Restoration Robotics à Mountain View et la Berman Skin Institute à Palo Alto et ont trouvé que les follicules pouvaient être enlevés individuellement jusqu’à une moyenne de 1000 par heure via l’usage d’aiguilles creuses de 1 mm. Malgré la démonstration de la preuve des réductions du taux de transection par rapport à la discussion de la première année, les résultats ont suggérés que la transection à un taux entre 6 et 15 % n’était pas assez bas pour un usage général dans les procédés de restauration de cheveux.

 

Il y a encore très peu de chirurgiens et praticiens qui maîtrisent la méthode FUE car le procédé prend considérablement de temps et nécessite d’apprendre et de développer des compétences à un niveau élevé.

 

FUE, FUT, des questions ? cliquez ici.
Spécialiste FUE : toutes les prestations de notre cabinet à Paris

 

 La méthode FUE de nos jours:

  • L’intervention peut être réalisée dans tous les cas de figure, cette technique peut être proposée à 100% des patients, sans aucune contre-indication.
  • Les follicules pileux étant moins exposés au risque d’être endommagés lors de l’extraction, le nombre des cheveux prêts à être greffés augmente.
  • Suite à la réimplantation, le résultat sera plus naturel que dans les cas des autres techniques, puisque, outre le nombre des follicules pileux à greffer, le chirurgien pourra également choisir la caractéristique des cheveux.
  • Cheveux à prélever dans les zones offrant des follicules pileux de meilleure qualité – par exemple, sur la nuque, et/ou derrière les oreilles.
  • Période de guérison plus courte suite à l’intervention.
  • Pas de cicatrice visible.
  • La méthode est une solution idéale aussi pour les patients qui n’avaient jusqu’à présent aucune chance de bénéficier d’une greffe de cheveux
    Idéale aussi pour ceux dont le test FOX est négatif (pas de zone donneuse traditionnelle adéquate).
  • En cas de cheveux ondulés, bouclés, c’est l’unique méthode sûre qui garantit que vos cheveux restent intègres lors de l’extraction et de la réimplantation dans la zone souhaitée.

 

guy-menahemAu sein de son cabinet, le Docteur Guy Menahem, spécialiste FUE maîtrise ces techniques depuis leurs découvertes. Vous souhaitez en apprendre plus et en discuter ?
Contactez son cabinet au: +33 (0)1 77 16 22 60, ou bien, posez vos questions en remplissant ce formulaire.