La méthode traditionelle et manuelle de la greffe de cheveux FUE

De nos jours, la médecine esthétique offre aux gens la possibilité d’enlever ou de corriger des aspects de leurs corps qui leur déplaisent, parmi les complexes les plus courants chez les hommes, on trouve la calvitie, et si depuis de nombreuses années ces derniers se sont contenté d’accepter la fatalité de la perte de leurs cheveux, aujourd’hui, beaucoup de solutions existent pour palier à ce problème, comme les différentes techniques de greffes de cheveux. Dans cet article, nous allons parler plus en détails de la méthode FUE, de ses avantages, ainsi que de ses inconvénients.

Comment faire une greffe de cheveux FUE ?

FUE est l’acronyme d’Extraction d’Unités Folliculaires, et cette méthode de greffe de cheveux veut tout simplement dire que les follicules sont extraites à l’unité, puis réimplantées de la même façon, si vous vous demandez comment se passe réellement l’intervention étape par étape, suivez le guide ! Dans toutes les techniques de greffe de cheveux, il y a deux étapes principales, à savoir ; l’extraction et l’implantation. Pour la première étape, le praticien commencera par faire des micros incisions sous anesthésie locale dans la zone que vous souhaitez combler, ensuite, à l’aide d’un appareil, appelé Punch, qui l’aidera à extraire les greffons en prenant soin de garder le bulbe du cheveu aussi intact que possible, en général, au cours d’une vie, la couronne des cheveux produira des cheveux sans arrêt, et c’est pour cette raison que c’est la zone privilégiée pour l’extraction. Il faut savoir que chaque greffon contient entre 1 et 3 cheveux, et mesure environ 2 mm, et cela, lui permet, contrairement à la greffe de cheveux FUT, de provoquer moins de lésions et de cicatrices, et d’avoir une hospitalisation ambulatoire. La dernière étape consiste en l’implantation de ces greffons grâce à un implanteur dans les micros incisions précédemment effectuées, et comme elle est faite de manière manuelle, elle pourrait être relativement longue, et durer jusqu’à 8 heures, ou même nécessiter une deuxième séance si la zone à traiter est trop importante.

La différence entre la greffe de cheveux FUE et les autres méthodes

Il y a quatre différentes techniques de greffe de cheveux, si vous prévoyez d’avoir recours à ce genre d’interventions, vous vous demandez sans doute les choses qui diffèrent d’une méthode à l’autre, et bien, c’est assez simple, par exemple, la technique de greffe de cheveux IFA n’est rien d’autre qu’une FUE automatisée, la troisième méthode s’appelle la FUT, et cette dernière tend à être un peu obsolète de nos jours (sauf pour les cheveux frisés et crépus), puisqu’elle nécessite toute une hospitalisation et une longue convalescence, afin de prélever des bandelettes, et de les greffer sur la partie dégarnie. Enfin, la dernière technique est celle de la greffe de cheveux dhi, en théorie, le principe est le même que pour une FUE, sauf que dans ce cas particulier, l’outil servant d’implanteur se chargera de créer le canal dans lequel le follicule sera greffé, il n’est donc même pas nécessaire que le praticien fasse des micro incisions au préalable.

Les avantages de la greffe de cheveux FUE

Malgré le fait que l’opération soit plus longue que dans le cadre d’une IFA, beaucoup de gens recommandent plutôt de passer par la FUE pour son côté plus « humain », de plus, elle présente de nombreux avantages, comme par exemple :

  • C’est une technique pratiquement indolore ;
  • Très peu voire absence de cicatrices ;
  • Aspect final très naturel ;
  • Cicatrisation rapide ;
  • Faisable sous anesthésie locale seulement.

Les détracteurs de cette méthode quant à eux soulignent le fait que le résultat final dépend entièrement de la capacité du praticien, et qu’il y a tout de même une perte de 20 % des follicules au moment de l’extraction.