Les causes et les solutions d’une greffe de cheveux ratée

La calvitie est une pathologie qui touche beaucoup de personnes et qui est assez mal vécue, tant sur le plan personnel, psychologique, que sur le plan social et professionnel. On se tourne donc de plus en plus vers les implants capillaires et cette solution réussit plutôt bien. Cependant, il arrive qu’une greffe de cheveux soit ratée, et on ne sait pas toujours identifier pourquoi. Nous vous présentons donc les différentes raisons qui peuvent altérer la réussite d’une greffe de cheveux, ainsi que les solutions qui se présentent à vous.

Les causes d’une greffe de cheveux ratée

Les causes qui peuvent faire rater une greffe de cheveux sont nombreuses. On peut les classer dans 3 catégories, les causes avant, pendant et après l’intervention :

  • Une analyse clinique non-aboutie ;
  • Une mauvaise préparation à l’intervention ;
  • Des implants prélevés de mauvaise qualité ;
  • Des implants prélevés exposés à l’air libre ou mal conservés ;
  • Une mauvaise transplantation des implants :
  • Absence ou mauvais suivi post chirurgical.

Chacune de ces causes peut mener à l’échec de l’implantation capillaire. Si votre greffe de cheveux rencontre plusieurs de ces causes, il n’y a pas beaucoup de chances pour que votre greffe réussisse. Il faut donc faire attention lors de chacune des étapes pré et post intervention, l’intervention en soi est indépendante de votre contrôle, et repose uniquement sur les compétences de votre chirurgien.

Les solutions pour corriger une greffe de cheveux ratée

Quand une implantation capillaire n’est pas effectuée comme il se doit, elle peut échouer et vous vous retrouvez alors avec un aspect inesthétique. Une greffe ratée peut avoir pour résultat une longue cicatrice sur la zone de prélèvement, un effet cheveux de poupée, une densité capillaire inadaptée, ou une mauvaise orientation des greffons. Il se trouve qu’il est possible de faire corriger une greffe ratée, grâce à :

  • L’implantation d’unités folliculaires par FUE ;
  • L’extraction d’implants mal positionnés ;
  • L’excision d’une cicatrice de bandelette ;
  • L’extraction de gros greffons ;
  • La dermo-pigmentation ;
  • Le greffe FUE/FUT.

Après un 1er essai raté de greffe, il ne faut pas se laisser démonter par l’impact psychologique. Il est impératif de réagir rapidement pour limiter l’échec de la première transplantation, et ne pas trop s’attarder sur l’aspect visuel. Pensez à changer de chirurgien, et même d’établissement s’il le faut : n’hésitez pas à comparer les prix des greffes, et à vous renseigner sur les avis sur la greffe de cheveux pour éviter d’avoir à revivre un autre échec.